• Participer à la relance économique de la Wallonie ;
  • Soutenir un projet d’économie circulaire ;
  • Bénéficier d’un bon retour sur investissement sans risque pour votre capital investi limité ;

Concrètement, il vous est proposé de prendre des parts dans la coopérative citoyenne « Métha’Org Wallonie », laquelle va entrer à hauteur de 250.000 € dans le capital de ce projet (12,5 % du capital total).

A cet effet, nous vous invitons à consulter la page internet de la coopérative http://methaorgwallonie.be/index.php/sinscrire/ où vous trouverez toutes les informations pour devenir coopérateur.

En résumé :

  • la part souscrite est de minimum 125 € ;
  • le montant maximal de souscription est de 5.000 €/coopérateur ;
  • vous pouvez reprendre l’intégralité de votre souscription quand vous le voulez après 3 ans ;
  • les dividendes annuels calculés sont de l’ordre de 3 à 6 % après 2 ans ;

La présentation du projet qui sera développé sur le Port autonome de Charleroi à Farciennes est porté par la SRL Biometh Quality Product « BQP ».

Les objectifs poursuivis sont les suivants :

  • intégrer les principes de l’économie circulaire dans la gestion des biomatières organiques ;
  • capter des nouveaux gisements de matières organiques qui nécessitent un traitement par hygiénisation afin de les rendre valorisables dans la filière biométhanisation ;
  • préparer un « Mix métha », mélange caractérisé méthanogène, utilisable comme intrants dans d’autres digesteurs wallons ;
  • hygiéniser et concentrer par évaporation des digestats pour fabriquer après enrichissement avec les produits naturels, un engrais organique naturel substitut aux engrais chimiques ;
  • limiter l’intégration de plantes énergétiques dans le process de biométhanisation ;
  • rendre valorisable en agriculture ou en horticulture des digestats nécessitant une hygiénisation ;
  • établir le coût des biomatières organiques sur base de leur valeur énergétique et agronomique ;
  • limiter les transports des biomatières et des digestats afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre ;
  • créer des emplois directs et indirects de qualité.

Les investissements relatifs à ce projet sont de quelque 11 millions d’euros et porteront sur la mise en œuvre des lignes suivantes :

  • une unité d’hygiénisation de biomatières liquides avec préparation de Mix métha ;
  • une ligne de biométhanisation de biomatières solides à ne pas hygiéniser ;
  • une ligne de biométhanisation de biomatières solides à hygiéniser ;
  • une unité d’hygiénisation du digestat à hygiéniser ;
  • deux lignes de séparation de phases (vis sans fin et centrifugeuse) ;
  • une unité d’évaporation de la phase liquide du digestat après centrifugation ;
  • une unité de préparation de « produit organique certifié » à partir d’une caractérisation des phases solides du digestat et des concentrats.

Espérant vous compter parmi nos coopérateurs, nous restons à votre entière disposition pour toute demande complémentaire.