Metha'Org Wallonie scrl

SRL Biometh Quality Product « BQP »

La coopérative Métha’Org Wallonie souhaite entrer dans le capital du projet de la SRL Biometh Quality Product « BQP » à hauteur de minimum 12,5 %.

Pour ce faire, la coopérative fait appel aux coopérateurs afin de pouvoir financer le projet à hauteur de 250.000 €.

Télécharger la brochure PDF pour découvrir les détails de l’investissement et ses avantages !

Le projet de la SRL BQP vise :

  • Une unité d’hygiénisation de biomatières liquides avec préparation de Mix métha,
  • Une ligne I de biométhanisation de biomatières solides à ne pas hygiéniser,
  • Une ligne II de biométhanisation de biomatières solides à hygiéniser,
  • Une unité d’hygiénisation du digestat issu de la ligne II,
  • Deux lignes de séparation de phases,
  • Une unité d’évaporation de la phase liquide du digestat après centrifugation,
  • Une unité de préparation de « produit organique certifié » à partir d’une caractérisation des phases solides du digestat et des concentrats.

Celui-ci entre totalement dans le cadre de l’économie circulaire.

Les objectifs du projet sont les suivants :

  • Intégrer les principes de l’économie circulaire dans la gestion des biomatières organiques,
  • Respecter les échelles de Moerman et Lansink,
  • Rendre utilisable dans la filière biométhanisation certaines biomatières nécessitant une hygiénisation et ainsi rendre captifs certains nouveaux gisements de matières organiques méthanogènes, 
  • Ne pas intégrer de plantes énergétiques dans le process,
  • Rendre valorisable en agriculture ou en horticulture des digestats nécessitant une hygiénisation,
  • Produire un engrais organique naturel certifié à partir de digestat concentré en mélange avec des produits d’origine non pétrolière. Cet engrais naturel sera un substitut à certains engrais chimiques, 
  • Tendre à maintenir les biomatières organiques wallonnes en Wallonie via une dynamisation de ce marché, 
  • Etablir le coût des biomatières organiques sur base de leur valeur énergétique et agronomique, 
  • Limiter les transports des biomatières et des digestats afin de réduire les émissions de GES, 
  • Créer des emplois directs et indirects,
  • Intégrer à terme le citoyen dans le processus via la collecte sélective de la fraction fermentescible des ordures ménagères (FFOM) et sa valorisation,
  • Mise en place d’un site propre (sans impact olfactif ni acoustique).

 

  • Categories: Biométhanisation, Cogénération, Gestion déchets, Traitement digestat